Le conservateur

Actualités Le Revenu

Voici pourquoi le taux du Livret A n’a plus d’importance

Publié le 09 décembre 2021

Quel sera le taux du Livret A le 1er février 2022, date de sa prochaine révision ? Le sujet agite le landerneau des placements. On comprend pourquoi. Le petit livret rouge pèse 321 milliards d’euros et est détenu par quelque 50 millions de Français.

Pour autant, est-ce un sujet important pour l’épargnant fin 2021 ? Non. Le taux du Livret A est un sujet politique, est un sujet pour les banques. Ce n’est plus un sujet pour le particulier avisé qui s’intéresse à la gestion de ses économies.

36 euros par an

Quelle que soit la rémunération du Livret A le 1er février prochain, le surcroît de gain que vous pouvez en attendre avec un taux à 0,7, 0,8, voire 1%, contre 0,5% aujourd’hui, ne dépassera pas trois euros par mois, 36 euros par an. Ce chiffre a été calculé par Le Revenu sur la base d’un encours moyen de 6.420 euros.

Quelle que soit la nouvelle rémunération du Livret A, cette dernière demeurera inférieure à la hausse des prix. Dans le meilleur des cas, le taux du Livret A passera à 1% alors que l’inflation prévue par la très sérieuse Banque de France pour 2022 est de 1,4% (Projections macroéconomiques, septembre 2021).

Pour l’épargnant, ce débat autour du taux du Livret A n’a qu’une vertu : faire prendre conscience de la faible rémunération de l’épargne défiscalisée et de l’absolue nécessité de réduire son montant au strict minimum pour limiter les pertes de pouvoir d’achat.

Désormais, il faut distinguer la trésorerie de l’épargne de précaution. Votre trésorerie doit être réduite à trois mois de revenus et conservée sur des livrets. L’épargne de précaution peut être investie sur un placement de moyen-long terme, facilement mobilisable, comme l’assurance vie en euros.