Le conservateur

Actualités Le Revenu

Une grande fusion dans l'audiovisuel public, proposition choc d'un rapport sénatorial

Publié le 08 juin 2022

Pour le secteur spécifique de l’information, le rapport préconise de créer «une structure commune réunissant l’ensemble des journalistes de France Télévisions, Radio France et France Médias Monde».

Par ailleurs, la création de France Médias s’accompagnerait de celle d’une filiale consacrée à «l’offre locale». Baptisée «France Médias Régions», elle rassemblerait la télévision France 3 et les radios de France Bleu pour «développer un grand média public territorial».

«Le temps est venu de mettre un terme à une exception française», celle «d’un audiovisuel dispersé», a plaidé l’un des rapporteurs, le sénateur LR Jean-Raymond Hugonet, lors d’une conférence de presse.

Adopté par la commission des finances et la commission de la culture et de la communication du Sénat dans la matinée, ce rapport a été réalisé dans l’optique de la suppression prochaine de la redevance, annoncée par Emmanuel Macron avant sa réélection.

Mais aborder l’avenir de l’audiovisuel public par le seul prisme du financement serait une erreur, jugent les auteurs du rapport.

«Quels moyens pour quelle mission, c’est la vraie question», a estimé M. Hugonet.

En 2015, une précédente mission sénatoriale avait déjà proposé de créer une holding unique chapeautant France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’Ina. Enclenchée en 2019, cette réforme n’était jamais allée à terme.

Du point de vue du financement, le rapport recommande de créer une autorité indépendante, l’Autorité supérieure de l’audiovisuel public (Asap), pour évaluer les besoins et suivre les financements.

La suppression de la redevance, qui prendra effet dès cette année, «oblige l’État à trouver 3,14 milliards d’euros», en plus des 560 millions qu’il versait déjà pour compenser le non-paiement de la redevance par les ménages aux revenus les plus faibles, rappelle le rapport.

Cette suppression a suscité des craintes sur l’avenir de l’audiovisuel public. Les syndicats CGT, CFDT, FO et SNJ ont appelé les salariés de France Télévisions à faire grève et à manifester à Paris le 28 juin.

Le Revenu, avec AFP