Le conservateur

Actualités Le Revenu

Parts sociales de banque : 1% à 1,5% de rendement en 2021

Publié le 02 janvier 2022

Avec quelques dizaines d’euros et sans aucuns frais, les clients des banques mutualistes (Banque Populaire, Caisse d’Épargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel) deviennent sociétaires de leur caisse locale ou régionale en achetant des parts sociales de banque.

À la différence des actions ou des certificats coopératifs d’investissement (CCI), leur valeur est fixe. À la revente, ni moins-value, ni plus-value, mais des dividendes votés par l’assemblée générale qui sont versés chaque année généralement en juin ou juillet (un prorata temporis est appliqué la première année).

Ils peuvent être nuls si aucun bénéfice n’a été dégagé. En 2021, les parts sociales de banque ont rapporté entre 1 et 1,5 % brut selon les caisses.

Liquidité variable

Les modalités de cession, variables d’une banque à l’autre, sont parfois contraignantes: une fois par an, à date fixe ou à date anniversaire, parfois à tout moment, mais avec une durée minimum de détention, etc. Attention, en cédant vos titres avant la clôture des comptes, vous n’aurez le droit à aucun dividende.

La fiscalité sur les gains dépend de l’enveloppe au sein de laquelle vous avez logé vos parts sociales.

Enfin, vos parts sociales vous donnent un droit de vote lors de l’assemblée générale, et, en tant que sociétaire, vous bénéficierez de tarifs préférentiels ou d’avantages (clubs, etc.).

Notre Avis: mieux que le Livret A et sans risques, mais gare à la liquidité. Logez-les de préférence dans un PEA.


D’un coup d’œil

Sécurité : risque très faible.

Performance : légèrement supérieure au Livret A.

Liquidité : contraignante, cession à date fixe.

Durée : au moins deux ans (recommandée).

Fiscalité : selon l’enveloppe, compte-titres ou PEA.