Le conservateur

Actualités Le Conservateur

Rattrapée à l’inflation, la FED s’apprête à changer le cap de sa politique monétaire

Publié le 21 janvier 2022

Auteur

Véronique Riches-Flores

Économiste

Entre le milieu du mois de septembre et la mi-janvier, le rendement des T-Notes américains à deux ans est passé de 0,2 % à plus de 1 %, soit une remontée de plus de 80 points de base en quatre mois qui ne trouve pas d’équivalent depuis l’été 2008. Dans un premier temps graduel, ce mouvement s’est accéléré après la publication le 5 janvier des ‘minutes’ du dernier FOMC, perçues comme le coup d’envoi à une orientation plus restrictive de la politique monétaire américaine.

Rendement des T-Notes à deux ans américains
Rendement des T-Notes à deux ans américains

Changement de diagnostic sur l’inflation

La FED qui, jusqu’alors, voyait dans l’accélération de l’inflation un phénomène transitoire lié aux conditions exceptionnelles de 2020, est, en effet, apparue nettement plus préoccupée par ses derniers développements dans ce dernier compte-rendu.

Inflation des prix des biens industriels hors énergie et alimentation aux États-Unis
Inflation des prix des biens industriels hors énergie et alimentation aux États-Unis


La flambée de l’indicateur d’inflation privilégié par la FED, le PCE, semble, finalement, avoir emporté le verdict. En novembre, dernier mois pour lequel ces données sont disponibles, cet indicateur pointait vers une inflation annuelle de 5,7 %.

Avec de tels niveaux en fin d’année, il devenait évident que les prévisions de la FED ne seraient pas seulement prises à défaut en 2021 mais que l’inflation 2022 serait également très supérieure à son objectif de moyen terme, de 2 %.

Du seul ajustement au resserrement des conditions monétaires

Outre l’accélération de la hausse des prix, les tensions croissantes sur le marché de l’emploi, en provenance duquel de plus en plus d’entreprises témoignaient de difficultés de recrutement, ont probablement encouragé la FED à changer de cap.

Plutôt qu’un seul ‘tapering’ dont elle s’était contentée jusqu’alors, la communication de la FED prenait un tour nettement plus restrictif.

Dans l’attente du prochain FOMC

Or, depuis cette communication, les informations n’ont guère apaisé les inquiétudes.

La FED confirmera-t-elle cette approche ? La réponse viendra sans doute, en partie, de la communication qui suivra le FOMC de la semaine prochaine.

Probabilités implicites de hausses des Fed Funds d’ici décembre 2022
Probabilités implicites de hausses des Fed Funds d'ici décembre 2022

Véronique Riches-Flores - économiste

À propos de Véronique Riches-Flores, auteur de cet article

Économiste, diplômée de l’Université de Paris I, V. Riches-Flores dirige la société de recherche indépendante RICHESFLORES RESEARCH depuis 2012, après une expérience professionnelle dans le milieu académique -Observatoire Français des Conjonctures Économiques-, et dans la Banque d’Investissement, (Société Générale Corporate & Investment Banking). Spécialiste de l’économie mondiale et des marchés de capitaux, elle réalise des diagnostics et prévisions s’appuyant sur une double approche à la fois conjoncturelle et structurelle.