17 juin 2016
Partagez

C’est dans le lieu historique mythique du Puy du Fou que le Groupe Le Conservateur et Les Echos recevaient ce 16 juin plus de 80 entrepreneurs, notaires  et experts comptables de Vendée autour d’un débat consacré à la préparation de la transmission d’entreprise.

Jean Prieur, professeur émérite des Universités, conseiller auprès du Directoire, Corinne Caraux, Directrice de l’Ingénierie patrimoniale et Gilles Ulrich, Président du Directoire du Groupe Le Conservateur ont répondu à leurs questions : diminution des assiettes fiscales, chronologies des opérations, ISF post-cession, transmission familiale des grands-parents vers les petits-enfants, complémentarité d’outils patrimoniaux… Les solutions existent, mais nécessitent une approche experte.

La Tontine financière, encadrée par le code des assurances, distribuée depuis 1844 par le Groupe Le Conservateur, est à ce titre un outil méconnu mais particulièrement intéressant et qui a fait la preuve, au cours des années, de son efficacité.

Étape essentielle pour le dirigeant, la transmission de son entreprise se prépare donc en amont : l’élaboration d’une véritable stratégie patrimoniale post-cession doit s’anticiper ; et ne surtout pas s’appréhender  après la cession.

Quelle que soit l’analyse économique de la transmission, toute cession est un fait générateur d’imposition et il faut s’entourer de conseils afin de louvoyer dans les méandres de la législation fiscale française ; à ce titre, l’anticipation est absolument nécessaire.

Le dénominateur commun des transmissions réussies ? S’entourer des bons conseils de plusieurs experts capables de maîtriser les aspects non seulement économiques mais également civils, fiscaux et prévoyance d’une situation, à travers une véritable approche patrimoniale.

 

Retrouvez nos experts patrimoniaux et venez poser vous-mêmes vos questions lors des prochains rendez-vous Les Echos – Le Conservateur :  http://leconservateur.lesechos.fr/conferences