Le conservateur

Actualités Le Revenu

Vols de voitures: les SUV cibles de choix en Ile-de-France

Publié le 13 avril 2022

Dans le Val-d’Oise, département de la grande couronne parisienne, une source policière reconnaît que «le phénomène est cyclique», mais s’inquiète. Depuis le début de l’année, ces vols ont augmenté de «20%», estime-t-elle.

De leur côté les gendarmes sont régulièrement saisis de ce type d’affaires, indique la section de recherches de la gendarmerie de Versailles compétente dans le Val-d’Oise et les Yvelines.

«Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais c’est une vraie hémorragie depuis au moins deux ans, surtout pour les voitures (Toyota) RAV4 et Peugeot 3008 ou 5008», confirme aussi un enquêteur du Val-de-Marne.

Au septième rang des voitures les plus vendues en France en 2021, la 3008 se retrouve en haut du tableau de chasse des malfrats.

«Elle est sur-représentée, d’ailleurs entre nous on parle de +phénomène 3008+, ça se revend bien, ça part dans des conteneurs à l’étranger», corrobore la source policière.

Les SUV, ces véhicules surélevés aux allures d’un tout-terrain mais aux prestations proches d’une berline, sont privilégiés par les voleurs pour plusieurs raisons.

Rois du marché mondial donc présents en grand nombre, plus discrets que les grosses cylindrées, ils possèdent pourtant une faille qui font d’eux une proie facile: leur système de démarrage mains libres.

«Invisible»

La voiture est dérobée «en maximum deux minutes, avec un système de reprogrammation, des appareils qui reproduisent des clefs vierges», explique l’enquêteur du Val-de-Marne.

Ce boîtier, une sorte de petit ordinateur, se trouve facilement sur internet.

«On va répliquer le signal de la clé ou de la carte d’ouverture du véhicule, et entrer sans aucune trace d’effraction. Ou utiliser un brouilleur pour empêcher la fermeture du véhicule. Ça peut se faire aux yeux de tous, sur le parking du supermarché», détaillait à l’AFP en 2021 le directeur marketing de Coyote, Jérôme Arnac.

Selon cet expert, «pour démarrer le véhicule on va se brancher sur la prise de diagnostic», présente dans l’habitacle et utilisée par le garagiste pour diagnostiquer l’origine d’une panne.

«C’est invisible et extrêmement rapide», note-t-il.

Les voleurs stockent la voiture dans une planque puis «attendent qu’elle refroidisse», jargonne un enquêteur du Val-d’Oise, pour signifier qu’ils patientent le temps qu’elle ne soit plus recherchée.

Plusieurs véhicules volés sont alors embarqués dans un conteneur, direction le continent africain.

Dans certains cas, les forces de l’ordre réussissent à intercepter les voleurs notamment lors du chargement. Mais il faut aller vite, car les voitures s’évaporent rapidement dans la nature.

«C’est de la délinquance d’opportunité, des gens qui sont dans les cambriolages, les stups et maintenant les vols de voitures, par le biais de petites équipes de trois-quatre personnes» et qui disposent d’un réseau pour écouler cette marchandise, indique la source policière.

Les vols de voitures font depuis longtemps recette, quand ce ne sont pas des pièces automobiles, nuance une source policière de Seine-et-Marne, rappelant les subtilisations massives de pots catalytiques ou un épisode de vols de banquettes arrière de Renault Clio pour équiper des véhicules de société.

Face à ces problèmes récurrents de piratage électronique, il n’existe à ce jour aucune parade absolue. Certains utilisateurs s’équipent malgré tout d’un traceur GPS pour pister leur voiture en temps réel.

«Il est important de noter que les techniques de cyber-criminalité évoluent sans cesse et Peugeot travaille en permanence sur le développement de nouvelles techniques de sécurité électronique au bénéfice de nos clients», a affirmé à l’AFP le constructeur français.

Le Revenu, avec AFP