Le conservateur

Actualités Le Revenu

Retraite : comment estimer le niveau de votre future pension ?

Publié le 06 novembre 2021

Vérifier ses droits à la retraite dans les régimes obligatoires est un point de passage obligé avant de chercher à se doter de revenus complémentaires.

Prêt pour un voyage dans le passé pour préparer au mieux votre retraite et reconstituer votre carrière ? Vous devrez traquer les éventuels trimestres manquants, vérifier les points acquis de vos retraites complémentaires, vous souvenir des périodes de chômage, de maladie, de service militaire… qui remontent à parfois des décennies !

Où obtenir ces précieuses informations? D’abord, via le relevé de situation individuel (RIS) envoyé tous les cinq ans, dès 35 ans, à chaque cotisant, qui déroule la carrière professionnelle, année après année, employeur par employeur.

À tout moment, vous pouvez aussi récupérer ce décompte sur le portail public www.info-retraite.fr qui regroupe trente-cinq des quarante-deux régimes de retraite existants. Il suffit de s’y connecter avec son identifiant FranceConnect.

Attention, votre relevé peut compter des oublis

L’objectif ? Déterminer l’âge optimal de départ en retraite et le montant de sa future pension. Ce relevé liste les trimestres cotisés connus des caisses de retraite lors de la consultation et calcule ceux restant à obtenir pour bénéficier d’une retraite à taux plein, sans décote, selon votre âge.

Par exemple, si vous êtes né en 1960, vous devez avoir cotisé cent soixante-sept trimestres (41 ans et 9 mois) pour obtenir le taux plein. Une notion déterminante – tout autant que l’âge légal de départ (fixé, aujourd’hui, à 62 ans) – pour optimiser sa pension.

Problème, ce relevé comporte fréquemment des oublis! Les majorations pour enfant ou pour service militaire manquent souvent à l’appel : n’oubliez pas de demander leur rajout.

Nos conseils : ayez l’œil sur les années incomplètes (moins de quatre trimestres) et vérifiez systématiquement que les salaires bruts indiqués sur le relevé correspondent bien à vos fiches de paie (ou tous justificatifs de revenus d’activité) précieusement gardées.

Simulations validées par les caisses de retraite

Plus difficile à débusquer : les oublis de points des caisses complémentaires. Selon Pascale Gauthier, fondatrice du cabinet Novelvy Retraite, il faut redoubler de vigilance avec la nouvelle version du relevé de situation qui fusionne les points Agirc et l’Arrco: «Pour un client sur deux, on retrouve au moins un trimestre manquant et, dans 83% des cas, des anomalies de points». Les plus de 55 ans constatant des erreurs peuvent demander une rectification en ligne.

Étape finale: le simulateur M@rel du site info-retraite. Il permet d’obtenir une estimation immédiate de sa pension selon des scénarios d’évolution de carrière (stable, en progression, etc.). Et de décider, le cas échéant, des stratégies à adopter pour l’augmenter, par exemple, en rachetant des trimestres ou en continuant à travailler.

Des milliers de retraités lésés

En 2020, environ 810.000 retraites ont été liquidées et une sur six comprenait au moins une erreur financière, selon la Cour des comptes. Un véritable pavé jeté dans la mare par l’institution qui s’assure du bon emploi de l’argent public.

Elle a calculé que le montant de ces erreurs s’élèverait à 105 millions d’euros sur un an, soit un peu plus de 120 euros par an par retraite erronée. Si ces erreurs n’étaient pas corrigées, le montant total du préjudice jusqu’au décès des pensionnés (26 ans d’espérance de vie à la retraite en moyenne) s’élèverait à 1,6 milliard d’euros.