Le conservateur

Actualités Le Revenu

Placements : composez votre propre tableau de bord

Publié le 26 septembre 2022

Dépensez – vous plus ou moins que vos revenus chaque année ? Combien vous rapportent vos placements avant et après impôts ? Avez-vous une idée précise de votre budget alimentation, vêtements, loisir ?

Les courriels que vous nous envoyez à la rédaction prouvent que vous êtes peu nombreux à savoir répondre avec précision à ces questions. Profitez du mois de septembre et des bonnes résolutions qui vont avec pour vous doter d’un tableau de bord fiable de vos finances personnelles.

La tâche est loin d’être simple. Un billet d’avion acheté aujourd’hui mais qui n’est utilisé qu’en janvier prochain doit-il être enregistré comme une dépense de 2022 ou de 2023 ? La participation versée chaque année à 10 millions de salariés est-elle un revenu ? Sachant que le compte chèque du salarié n’est crédité d’aucun montant et que la somme est bloquée cinq ans…

Faut-il provisionner les grosses dépenses prévisibles comme un ravalement de façade ? Autant de questions auxquelles vous allez devoir répondre si vous souhaitez vous équiper d’outils de prévision et d’analyse fiables.

Nous vous conseillons d’établir deux documents : un budget familial et un audit de vos actifs et dettes. Donnez-vous du temps. La tâche n’est pas ardue mais chronophage. Il faut compter plusieurs séances de travail y compris pour ceux qui conservent une trace de toutes leurs transactions financières. Vous allez oublier des postes clés. Ce n’est pas grave. Vous compléterez les documents au fil des semaines à venir.

Une approche comptable

Établi sur une base mensuelle, le budget familial doit lister tous vos revenus (salaires, loyers, pension alimentaire…) et toutes vos dépenses (impôts, écoles des enfants, alimentation…), mois par mois. Prévoyez pour chaque ligne, deux colonnes : prévisionnel et réalisé. Aidez-vous de vos relevés de compte.

Nous vous recommandons une approche comptable. Chaque crédit est un revenu, chaque débit une dépense. Ainsi établi, votre budget vous permettra de savoir si vos comptes sont à l’équilibre. Attention à ne pas confondre la trésorerie (la somme des flux entrants et sortants) avec votre capacité d’épargne. Si vous placez 10.000 euros par an sur un plan d’épargne retraite (PER) vous pouvez être en cash-flow négatif tout en mettant de l’argent de côté.

L’audit de vos actifs et dettes, aussi appelé bilan de patrimoine, n’a pas besoin d’être réalisé chaque mois, une fois par an suffit amplement. Arrêtez les compteurs de préférence le 1er janvier et non le 31 décembre. Les intérêts bancaires étant souvent inscrits en compte dans la nuit de la Saint Silvestre, vous pourrez plus facilement calculer combien vos livrets (Livret A, LDDS, LEP, Livret jeunes…) et plans d’épargne (CEL, PEL) vous ont rapporté l’année précédente.

L’audit financier est une photographie de vos biens et dettes (le capital restant dû à la banque). Nous vous conseillons de regrouper vos actifs par grande famille de placements : immobilier d’habitation, immobilier locatif, pierre papier, placements en actions, placements sans risques (livrets, épargne logement, assurance vie, compte espèces du PEA, Sicav monétaires logées dans un PEE). Vous pourrez ainsi déterminer par transparence le poids de chacune d’elles et vous assurer qu’il est compatible avec vos objectifs patrimoniaux.

Ce bilan vous permettra aussi de savoir si vous vous êtes enrichi d’une année sur l’autre. C’est un vrai outil d’aide à la décision comme l’est le budget familial.