Le conservateur

Actualités Le Revenu

Impôts : qu’allez-vous payer ces prochaines semaines ?

Publié le 23 septembre 2021

La mise en place du prélèvement à la source a relativisé l’importance de la rentrée fiscale pour la majorité des contribuables.

L’automne n’en demeure pas moins une période chargée en matière de paiement de l’impôt.

Ceux à qui il reste un solde d’impôt sur le revenu à payer commenceront à être prélevés le 27 septembre prochain. Vérifiez sur votre avis d’imposition si vous êtes dans ce cas. Plusieurs situations peuvent expliquer que vous deviez de l’argent au fisc malgré le prélèvement à la source (hausse de revenu, acompte de crédits d’impôt à rembourser, changement de situation familiale etc.).

Pour un montant inférieur à 300 euros, vous serez prélevé en une seule fois le 27 septembre. Si la facture est supérieure, l’administration fiscale procèdera à quatre prélèvements d’un quart de la somme due, les 27 septembre, 25 octobre, 25 novembre et 27 décembre.

Taxe foncière en octobre

Au-delà de l’impôt sur le revenu, le fisc se rappellera à votre bon souvenir le mois prochain si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier. La taxe foncière est en effet à régler avant le 15 octobre. L’avis d’impôt est disponible dans votre espace particulier sur impots.gouv (si vous n’êtes pas mensualisé, vous devez procéder vous même au paiement en ligne avant la date limite).

Enfin, la taxe d’habitation sera réclamée en novembre à ceux qui doivent encore s’en acquitter. Environ 80% des ménages en sont totalement exonérés depuis l’année dernière.

Attention, ce n’est pas parce que vous en étiez exempté en 2020 que c’est encore le cas cette année. En effet, la suppression totale de cet impôt local ne concerne pour le moment que les ménages dont le revenu fiscal de référence 2020 ne dépasse pas 27.761 euros pour un célibataire, 44.211 euros pour un couple, 50.380 euros pour un couple avec un enfant, 56.549 pour un couple avec deux enfants etc.

Une augmentation de revenu ou la perte d’une demi-part fiscale l’an dernier a ainsi pu vous faire basculer dans les 20% de Français ne bénéficiant pas de l’exonération totale de taxe d’habitation.

Taxe d’habitation en baisse

Pour ceux-là, l’impôt devrait toutefois diminuer par rapport à 2020 grâce à la mise en œuvre d’une exonération partielle de 30% cette année. Elle atteindra 65% en 2022. En 2023, la taxe d’habitation sur les résidences principales sera supprimée pour tout le monde.

Les résidences secondaires ne sont pas concernées par cette suppression et la contribution à l’audiovisuel public (ex-redevance TV) est maintenue.