Le conservateur

Actualités Le Revenu

Impôts 2022 : profitez du nouveau barème kilométrique pour alléger la facture

Publié le 15 avril 2022

Afin de prendre en compte la baisse du pouvoir d’achat des salariés qui font des kilomètres pour se rendre à leur travail, le barème kilométrique publié chaque année par l’administration fiscale a été revalorisé de 10% (publication du 13 février 2022 au journal officiel).

Cette revalorisation peut vous permettre de faire des économies d’impôt.

Frais professionnels : comment les déduire ?

Chaque année, sans intervention de votre part, le fisc applique au titre de vos frais professionnels un abattement de 10% sur vos salaires. Cette déduction fiscale est censée couvrir vos dépenses professionnelles courantes, dont celles liées au transport. Elle est plafonnée, sur les revenus 2021, pour chaque déclarant du foyer fiscal, à 12.829 euros.

Ainsi si vous déclarez 35.000 euros de salaires, le fisc déduit automatiquement 3.500 euros de frais professionnels. Si vos dépenses dépassent cette déduction forfaitaire, le fisc vous autorise à déduire les frais réellement supportés.

Frais kilométriques : quel montant prendre en compte ?

L’emballement des prix à la pompe a considérablement impacté le budget des contribuables qui utilisent leur véhicule pour se rendre à leur travail. Si vous travaillez loin de votre domicile, vous avez probablement intérêt cette année, à déduire vos frais réels plutôt que l’abattement forfaitaire de 10% car vous allez pouvoir déduire une somme relativement élevée au titre des frais kilométriques.

Vous pouvez totaliser tous les frais justifiables ou appliquer le barème administratif des frais kilométriques. Ce dernier tient compte de la distance parcourue et de la puissance du véhicule.

Pour le calcul de vos frais, notez que le kilométrage est pris en compte dans la limite d’une distance domicile – travail de 40 km, sauf circonstances particulières liées à l’emploi occupé ou à votre situation familiale. En cas de contrôle, vous devez être en mesure de pouvoir justifier la distance parcourue à titre professionnel.

Petite précision : le barème kilométrique est revalorisé de 20% pour les véhicules électriques.

Pour estimer les frais kilométriques déductibles, Bercy a mis en ligne un simulateur https://www.impots.gouv.fr/simulateur-bareme-kilometrique.

Pour l’utiliser vous devez renseigner la puissance de votre véhicule et le nombre de kilomètres parcourus sur l’année.


Cas pratique

Prenons l’exemple d’un salarié qui effectue 25 kms par jour pour se rendre sur son lieu de travail avec un véhicule 5 CV. Son salaire imposable est de 35.000 euros en 2021.

Si par hypothèse il a réalisé 210 allers-retours en 2021 (5 jours de travail sur 42 semaines), il a parcouru une distance de totale de 10.500 km (210 jours x 25 km x 2 trajets). D’après le simulateur ce contribuable peut déduire 4.880 euros de frais, contre 3.500 euros s’il retient la déduction forfaitaire.

Obligations déclaratives

Pour déduire vos frais réels vous devez renseigner les cases 1AK ou 1BK de votre déclaration 2042, et joindre une liste détaillée de vos frais. Pour les couples : l’option pour les frais réels par l’un des conjoints n’engage pas l’autre qui peut profiter de l’abattement de 10%.

Si vous retenez les frais réels à tort, pas de panique ! Bercy précise que si la déduction forfaitaire vous est plus favorable, cette dernière est appliquée automatiquement.